Boot time: Windows vs. Linux

I often read that Windows boots faster than Linux.

Although I don’t have the impression it’s true on my only dual-boot computer (this laptop even starts Apache+MySQL on Linux, and it’s XP, not the slower Vista), the fact is that when Windows displays the desktop, the boot isn’t finished at all. It will be completely unusable for minutes while when you see the Linux (or BSD, etc., pardon me for the shortcut) desktop, it will be completely read in seconds.
In short, Microsoft is lying to your face when they show you the Windows desktop. Well, wouldn’t be the first time; it’s like when they display 4GB (or more) of RAM but only use up to 3.5.

As I don’t boot Windows often, it’s more likely to be ten minutes than five, because the anti-virus and Windows have to run updates. I’m not kidding when I say ten minutes. I don’t understand how it can be so bad. And I don’t have any of the vendor-installed crap; it’s a custom Windows install with only the vital stuff.

Hibernating works really bad on both Windows and Linux; sleeping is OK on both. And well, Linux is more reactive after a wakeup than Windows, and again I can’t understand why.

However sleeping drains a lot of battery and you need to reboot your Windows often anyway to fix security holes. With Linux you don’t need to reboot most of the time, and there are way less critical fixes. Windows even forces you to reboot (you have like 30 seconds to click No, and screw you if you’re away).

Minidoux : premiers signes cliniques

Ventes en baisse, et Dell affiche son intention de proposer Windows XP après la date de fin officielle de Microsoft.
On devrait voir dans quelques jours à quel point Microsoft est désespéré dans son achat de Yahoo!. Si jamais les actionnaires de Yahoo! étaient assez bêtes pour accepter, il y a deux possibilités : ils ne touchent pas à Yahoo! et Yahoo! finira par absorber Microsoft, ou ils y touchent, et ce sera un échec lamentable de plus (et ce serait bien dommage pour les internautes).
Bill Gates, de son côté, nous gratifie d’une perle qui rendent presque le “640ko de mémoire seront suffisants pour tout le monde” insignifiant : il a dit “l’open-source crée une licence qui empêche d’améliorer le logiciel” ou encore affirmant qu’on ne peut pas vendre un logiciel libre.
Mon dieu, c’est dingue de voir comment ce type est largué. Ses opinions socialistes en sont encore moins étonnantes.
A côté de ça, on voit une étude qui affirme que l’open-source prend 60 milliards de dollars par an au marché du logiciel propriétaire traditionnel. Il serait temps de se réveiller, les gars.

Mise à jour : Le rachat de Yahoo! en danger au vu des résultats financiers en baisse (-6%, et -24% pour Windows) de Microsoft. Qu’est-ce que je vous disais ?

Seconde mise à jour : Microsoft rentre la (petite) queue entre les jambes ; il n’achètera pas Yahoo!.

La fin de l’empire Microsoft

Le patch SP1 de Windaube Vista fera plus de 400 mo.
Il faudra entre 30 et 45 minutes pour l’installer et deux ou trois redémarrages – on parle de systèmes certifiés Vista, des bêtes de courses.1

Je cite Clubic :

Quelques unes des nouveautés du Service Pack 1 : les 4 Go sur les systèmes 32 bits sont désormais reconnus (mais pas exploités ne rêvons pas) et il est possible de changer le moteur de recherche par défaut

Oui, il sera affiché que vous possédez 4 Go mais il ne sera pas possible de les exploiter. Bien sûr, ça fait un bail que les vrais OS savent le faire, et ils ne mentent pas, eux. Quant à la version 64 bits, elle montre bien les défauts du modèle propriétaire (non open-source) : il y a énormément d’incompatibilités et c’est un casse-tête, ce qui n’est pas le cas avec un modèle basé principalement sur une distribution de logiciels libres.

Qu’on ne me dise donc pas que Microsoft est une société d’avenir. Il faut être fou pour détenir des actions Microsoft. C’est une société qui est devenue incapable de se contrôler et qui ne sort plus de produits innovants. Tout ses produits rachetés ont donné entre rien et des produits sans amélioration aucune.

C’est d’ailleurs pour ça que Yahoo! refuse l’offre d’achat de Microzob : ce serait leur fin. Steve “monkey boy” Ballmer aurait même dit qu’il ne voulait pas que la marque Live disparaisse, même si sa lourdeur, son à-côté-de-la-plaquisme et son insuccès sont flagrants. En comparaison, Yahoo arrive encore à innover, et ses rachats sont un succès (Flickr, del.icio.us).

Financièrement c’est complètement différent, Microsoft est largement parmi les plus puissants (à savoir tout de même que leur offre d’achat était à 50% composée de titres Microsoft, ce qui fait un peu pitié). Yahoo! souffre de la concurrence de Google ; mais ils ont des produits leaders et ce sur des marchés où les clients ne sont pas captifs.

Vous pensez que j’exagère et que Microsoft a encore de l’avenir ? Observez un peu le mouvement : énormément d’applications passent sur le web, les utilisateurs sont nomades (plusieurs PC, smartphones, Internet au boulot, etc.), ils ont besoin de multiplateforme et de dématérialisation. Ils ne veulent pas stocker sur leur PC car actuellement ils réinstallent leur OS tous les six mois. Bref la dépendance envers Windows est de plus en plus faible2. Si le choix d’utiliser Windows en entreprise (ou même en embarqué, comme en témoigne un BSOD vu sur une borne vélib’ samedi dernier) se fait encore, c’est parce que les décideurs sont lobotomisés parce qu’ils voient pendant plusieurs minutes par jour les logos de Microsoft (car Windows est de plus en plus lent à démarrer).

Des grands noms comme Dell, Nokia et Asus lancent des produits qui tournent sous Linux. Les gens veulent utiliser Windows XP le plus longtemps possible, et si Microsoft n’arrive pas à happer assez de clients sur son Vista, le passage à un autre OS sera bien plus envisageable que précédemment.

Vendez vos actions Microsoft. Le plus tôt sera le mieux.

  1. Une mise à jour majeure sur une distribution Linux binaire, c’est 5 minutes maximum et pas de redémarrage obligatoire []
  2. Et l’époque où beaucoup de sites nécessitaient Internet Explorer est révolue, c’est même parfois le contraire, car les développeurs Web utilisent majoritaire Firefox comme outil de développement []