Minidoux : premiers signes cliniques

Ventes en baisse, et Dell affiche son intention de proposer Windows XP après la date de fin officielle de Microsoft.
On devrait voir dans quelques jours à quel point Microsoft est désespéré dans son achat de Yahoo!. Si jamais les actionnaires de Yahoo! étaient assez bêtes pour accepter, il y a deux possibilités : ils ne touchent pas à Yahoo! et Yahoo! finira par absorber Microsoft, ou ils y touchent, et ce sera un échec lamentable de plus (et ce serait bien dommage pour les internautes).
Bill Gates, de son côté, nous gratifie d’une perle qui rendent presque le “640ko de mémoire seront suffisants pour tout le monde” insignifiant : il a dit “l’open-source crée une licence qui empêche d’améliorer le logiciel” ou encore affirmant qu’on ne peut pas vendre un logiciel libre.
Mon dieu, c’est dingue de voir comment ce type est largué. Ses opinions socialistes en sont encore moins étonnantes.
A côté de ça, on voit une étude qui affirme que l’open-source prend 60 milliards de dollars par an au marché du logiciel propriétaire traditionnel. Il serait temps de se réveiller, les gars.

Mise à jour : Le rachat de Yahoo! en danger au vu des résultats financiers en baisse (-6%, et -24% pour Windows) de Microsoft. Qu’est-ce que je vous disais ?

Seconde mise à jour : Microsoft rentre la (petite) queue entre les jambes ; il n’achètera pas Yahoo!.

Oracle, c’est sale

C’est pas sale parce que sapusaipalibre… enfin, pas directement.

  • C’est mal organisé (fichiers qui ne respectent absolument pas la tradition UNIX, et au final complètement con).
  • C’est lent et lourd (pour une base vide il m’occupe quelques centaines de mo).
  • C’est impossible à installer, d’ailleurs c’est pour ça que je me retrouve à utiliser une machine virtuelle Red Hat avec la cochonnerie déjà installée.
  • Aucun effort : les outils n’ont pas de man, parfois ne répondent même pas un –help.
  • Difficile de trouver de la documentation sans bullshit marketing qui me fait perdre mon temps.

Le pire, c’est qu’à lire la documentation, ils ont l’air fiers de la multitude de particularités à la con qui donnent l’impression que si on a pas 20 ans d’expérience dans leur bouse, on ne peut rien en faire.
On croirait du Windows, pardonnez moi la bassesse de l’insulte (à part que Windows a au moins une apparente facilité d’administration).
Au vu de l’organisation extérieure qui fait particulièrement peur, je pense que le code doit être d’une saleté hallucinante. J’aurais franchement peur d’utiliser ce truc pour la moindre tâche sérieuse, alors que des projets comme MySQL ou Postgres n’ont pas peur de se montrer à nu au monde entier.