La SACEM, l’ennemie des artistes

J’ai retrouvé ceci en nettoyant mon inbox :

Nous sommes heureux de pouvoir vous donner des nouvelles au sujet du procès contre la SACEM dont le délibéré a eu lieu le 10 Mars 2009.

ADIPOCERE a été acquitté sur presque l’intégralité du dossier ! Nous devons payé à la SACEM uniquement 278.08 Euros (et non 24278 Euros qu’ils nous réclamait !) pour une poignée de CD Russe apparemment illégaux et détruit depuis (ce sont les CD regroupant souvent 2 Albums sur 1 seul CD, avec 2 pochettes devant). Tous les autres CD sous licence Russe ont donc été jugés légaux comme on l’a toujours déclaré. Le Procureur de la République a également levé ce jour les scellés sur les environ 15000 CD saisis (donc plein de nos Productions et les CD Russes). Donc nous allons pouvoir de suite remettre tous ces CD en vente tout à fait légalement.

Un grand merci à toutes les personnes nous ayant toujours soutenu (y compris des groupes que nous avions produits et dont les CD avaient été saisis comme FURIA, ELLIPSIS, BEYON-d-LUSION) durant ces presques 2
années assez pénibles, et désolé pour tous ceux qui en ont profité pour nous vomir dessus sur divers forums. La vérité est enfin sortie, alors faites là circuler !

Si je comprends bien, la police a saisi 15000 CDs pour quelques CDs distribués par Adipocère. Bref, si les CDs étaient illégaux, c’était même pas leur faute. La SACEM voulait-elle vraiment protéger les artistes, ou plutôt embêter un label indépendant un peu trop dérangeant ? En plus, Adipocère n’est pas qu’un distributeur, c’est aussi un producteur ; à priori, pas le genre à faire dans la transgression de copyright.

On voit aussi toute l’illégitimité des saisies de la police : pendant deux ans, Adipocère et ses artistes saisis ont été privés de revenus. Est-ce que la SACEM ou la police remboursera le préjudice subi ? Comme d’habitude, non. Certains diront qu’ils ont eu de la chance que la police daigne leur rendre quoi que ce soit.

Dans un monde libre, dans le cas où la police aurai saisi par erreur, elle devrait être condamnée à rembourser le préjudice subi. Car il n’y aurait dans ce cas aucune différence avec un vol ; être de la police ce n’est pas être au dessus du Droit.

Payer les pirates ?

A voir toutes les études sérieuses (en tout cas bien plus sérieuses que celles sorties par les majors de l’industrie musicale), le piratage ne cause pas la baisse des ventes de CD, et même selon certaines il apporterait de nouveaux clients.

Alors, ça ne serait pas les pirates qui devraient demander des comptes aux maisons de disque plutôt qu’être condamnés payer à des sommes complètement disproportionnées ?

Enfin, il y a évidemment une subtilité : ce sont surtout les maisons de disque indépendantes qui profitent de la publicité faite par le piratage, pas les majors avec leur musique de mauvaise qualité. On comprend donc pourquoi Internet est vite devenu l’ennemi n°1.

Va te faire éclater l’anus de façon participative

J’ai déjà parlé sur mon blog de Gronibard, le groupe qui montre que la chanson française n’est pas encore morte.
Cependant, j’ai trouvé que leur dernier album était beaucoup moins créatif au niveau lyrique que les précédents. C’est bien dommage car je ne suis pas vraiment un fan de grindcore, et je perds du coup mon intérêt pour le groupe. J’ai même lu avec horreur sur une page web “ils ont peut-être mûri”.

Alors, à la fois pour faire honneur à Gronibard, et pour espérer développer le genre littéraire qu’ils ont lancé, j’ai codé Gronipute, au début appelé Gronibute – un tribute à Gronibard.

Actuellement, la plupart des sites qui recensent les paroles de Gronibard sont mal faits, voire mensongers – ils sont premiers dans Google mais pourtant n’ont que les titres et pas les paroles. Le but est d’avoir des paroles parfaites (c’est pourquoi je suis loin d’avoir ajouté tout Gronibard pour l’instant – mais celles qui y sont contiennent même les paroles des intros).

Mais le plus important c’est quoi toi lecteur, qui me lit, et qui a donc forcément bon goût, tu vas pouvoir participer en envoyant tes propres créations, et ainsi devenir une star internationale voire coucher avec Séverine Ferrer !
Car oui, Gronipute est une orgie de bits, un site web 2.0 collaboratif quoi.

Gronipute est en développement constant, il y a encore pas mal de choses que j’ai envie d’implémenter ; je vous encourage par ailleurs à me faire part de vos suggestions.

Suprème Mrap

Au hasard d’une recherche Google, je suis tombé sur un forum où était évoqué Suprème Mrap, groupe raciste avec des paroles du genre “trop de bougnoules dans les cités, pas assez de croix gammées”1. J’ai trouvé ces extraits de paroles tellement drôles que j’ai voulu en savoir plus.
Tout d’abord, je suis tombé sur un tas de forums où des gens offusqués trouvaient ça intolérable, “non n’en parlez pas, vous leur faites de la pub”, “j’arrive pas à croire que ça existe en France”, etc.
Et en fait, c’est un groupe parodique (on s’en serait douté, du moins à condition d’avoir un cerveau bien entretenu).

Bon, il y a quand même quelque chose de vrai dans ce que j’ai pu voir dans ces forums de petites natures, c’est que la scène nazie française (NSBM ou RAC) est parmi les plus développées au monde. Étrange2 dans un pays où se faire traiter de raciste est pire que de se faire traiter de meurtrier de masse.

  1. Mais aussi “Mimi Mathy tu es répugnante, on veut plus de toi sur TF1” []
  2. Ou pas, justement ? []