La montre, accessoire ultime pour les gens qui ont raté leur vie

La montre est un accessoire qui permet d’accéder rapidement à une seule information : l’heure.

Mais de quand a-t-on besoin de cette information rapidement ? Dans notre société moderne, on regarde en général l’heure le matin (sauf si on a raté sa vie et qu’on est donc au chômage). Pour ça, j’ai personnellement une Freebox et un radio-réveil (qui affiche l’heure au plafond et sur lui-même).

Ensuite, je ne vois que très peu d’occasions où il y a un intérêt d’avoir l’heure à portée de main. Je peux très bien sortir mon portable de ma poche, sans compter l’heure affichée un peu partout dans la rue ou le métro. Et si je veux faire une action à une heure précise, je mets une alarme sur mon téléphone.

Et puis, je n’ai généralement même pas besoin de regarder l’heure pour savoir si je suis en retard ; je le suis toujours. Regarder l’heure ne peut que me retarder encore plus.

De plus, la montre est en général imprécise ; les montres hors de prix osant parler de leur mécanisme me font mourir de rire. Tout d’abord la plupart des merdes digitales se débrouillent aussi bien (ou plutôt, aussi mal), et puis, il faut d’abord régler la montre à une heure précise. Très peu de montres sont capables de le faire. Ma Freebox, mon radio-réveil et mes ordinateurs n’ont jamais été réglés par un humain. Même un OS trisomique comme Windows se synchronise à un serveur NTP (mais il ne calcule pas le “drift” naturel comme ntpd).

Porter une montre c’est être un loser doublé d’un has been. Porter une montre de « luxe » c’est clamer haut et fort que l’on est un pigeon.