La lutte contre le piratage n’embête que les consommateurs

Avec la loi HADOPI, contourner des DRM (le truc qui fait que quand on achète quelque chose on n’en est même plus propriétaire ; tout changement de matériel ou réinstallation d’OS peut rendre tout vos fichiers DRMisés illisibles par exemple) devient définitivement illégal.

Ce qui veut dire que lire un DVD sous Linux est illégal. Donc si j’achète gentiment un DVD je suis quand même passible d’aller en prison. Pourquoi je me ferai chier à acheter un DVD si c’est pour en plus me faire insulter (la vidéo qu’on peut pas passer au début qui dit le le piratage tue des bébés phoques) ?

Là encore, autant préférer le plus simple : le piratage. Même s’il était payant il serait toujours plus intéressant… ça démontre le niveau d’incompétence des responsables de l’industrie “culturelle”.

Rappelons que la loi a été votée par uniquement 16 personnes (10 députés corrompus – pléonasme – étant pour). La France n’est même plus une démocratie.

Mise à jour : La loi est rejetée, à 21 contre 15. Vu le faible nombre dans les deux cas, on se dit que le résultats de ces deux votes sont le simple fruit du hasard.

Va te faire éclater l’anus de façon participative

J’ai déjà parlé sur mon blog de Gronibard, le groupe qui montre que la chanson française n’est pas encore morte.
Cependant, j’ai trouvé que leur dernier album était beaucoup moins créatif au niveau lyrique que les précédents. C’est bien dommage car je ne suis pas vraiment un fan de grindcore, et je perds du coup mon intérêt pour le groupe. J’ai même lu avec horreur sur une page web “ils ont peut-être mûri”.

Alors, à la fois pour faire honneur à Gronibard, et pour espérer développer le genre littéraire qu’ils ont lancé, j’ai codé Gronipute, au début appelé Gronibute – un tribute à Gronibard.

Actuellement, la plupart des sites qui recensent les paroles de Gronibard sont mal faits, voire mensongers – ils sont premiers dans Google mais pourtant n’ont que les titres et pas les paroles. Le but est d’avoir des paroles parfaites (c’est pourquoi je suis loin d’avoir ajouté tout Gronibard pour l’instant – mais celles qui y sont contiennent même les paroles des intros).

Mais le plus important c’est quoi toi lecteur, qui me lit, et qui a donc forcément bon goût, tu vas pouvoir participer en envoyant tes propres créations, et ainsi devenir une star internationale voire coucher avec Séverine Ferrer !
Car oui, Gronipute est une orgie de bits, un site web 2.0 collaboratif quoi.

Gronipute est en développement constant, il y a encore pas mal de choses que j’ai envie d’implémenter ; je vous encourage par ailleurs à me faire part de vos suggestions.