Payer les pirates ?

A voir toutes les études sérieuses (en tout cas bien plus sérieuses que celles sorties par les majors de l’industrie musicale), le piratage ne cause pas la baisse des ventes de CD, et même selon certaines il apporterait de nouveaux clients.

Alors, ça ne serait pas les pirates qui devraient demander des comptes aux maisons de disque plutôt qu’être condamnés payer à des sommes complètement disproportionnées ?

Enfin, il y a évidemment une subtilité : ce sont surtout les maisons de disque indépendantes qui profitent de la publicité faite par le piratage, pas les majors avec leur musique de mauvaise qualité. On comprend donc pourquoi Internet est vite devenu l’ennemi n°1.

La lutte contre le piratage n’embête que les consommateurs

Avec la loi HADOPI, contourner des DRM (le truc qui fait que quand on achète quelque chose on n’en est même plus propriétaire ; tout changement de matériel ou réinstallation d’OS peut rendre tout vos fichiers DRMisés illisibles par exemple) devient définitivement illégal.

Ce qui veut dire que lire un DVD sous Linux est illégal. Donc si j’achète gentiment un DVD je suis quand même passible d’aller en prison. Pourquoi je me ferai chier à acheter un DVD si c’est pour en plus me faire insulter (la vidéo qu’on peut pas passer au début qui dit le le piratage tue des bébés phoques) ?

Là encore, autant préférer le plus simple : le piratage. Même s’il était payant il serait toujours plus intéressant… ça démontre le niveau d’incompétence des responsables de l’industrie “culturelle”.

Rappelons que la loi a été votée par uniquement 16 personnes (10 députés corrompus – pléonasme – étant pour). La France n’est même plus une démocratie.

Mise à jour : La loi est rejetée, à 21 contre 15. Vu le faible nombre dans les deux cas, on se dit que le résultats de ces deux votes sont le simple fruit du hasard.

Christine Albanel est une sale pute

Et un épisode de plus dans la censure de l’Internet.

Non mais franchement, si on trouve que ces paroles (retranscrites à la fin de cet article) sont « trop », le monde va vraiment, vraiment très mal.

Et surtout on a le droit à une nouvelle mobilisation médiatico-politique, où les politiciens demandent encore des actions ponctuelles, ce qui est contraire aux principes même d’une démocratie1.

Bref, Christine Albanel est une sale pute. Plus que les autres, je veux dire.

Continue reading ‘Christine Albanel est une sale pute’

  1. Oui lecteur, je sais, la démocratie c’est de la merde tout comme la scientologie, mais ça, c’est encore pire. []