Christine Albanel est une sale pute

Et un épisode de plus dans la censure de l’Internet.

Non mais franchement, si on trouve que ces paroles (retranscrites à la fin de cet article) sont « trop », le monde va vraiment, vraiment très mal.

Et surtout on a le droit à une nouvelle mobilisation médiatico-politique, où les politiciens demandent encore des actions ponctuelles, ce qui est contraire aux principes même d’une démocratie1.

Bref, Christine Albanel est une sale pute. Plus que les autres, je veux dire.

Attends bouges pas j’ai un mail d’Orel j’te rappelle
Ce soir j’suis rentré du taff plus tôt que d’habitude
Je suis passé chez toi pour te faire une surprise
Quand j’suis arrivé t’étais dans ton hall avec l’autre type qui est en cours
avec toi
Et je vous ai vu…
Je vous ai vu vous jeter sur l’autre, il passait les mains sous ton pull
pendant que tu l’embrassais
Putain j’avais envie de vous tuer j’étais choqué j’croyais que tu étais
différente des autres pétasses
J’te déteste j’te hais

J’déteste les petites putes genre Paris Hilton les meufs qui sucent des queues
de la taille de celle de Lexington
T’es juste bonne à te faire péter le rectum même si tu disais des trucs
intelligents t’aurais l’air conne
J’te déteste j’veux que tu crèves lentement j’veux que tu tombes enceinte et
que tu perdes l’enfant
Les histoires d’amour ça commence bien ça fini mal
Avant je t’aimais maintenant j’rêve de voir imprimer de mes empreintes
digitales
Tu es juste une putain d’avaleuse de sabre, une sale catin
Un sale tapin tout ces mots doux c’était que du baratin
On s’tenait par la main on s’enlaçait on s’embrassait
On verra comment tu fais la belle avec une jambe cassée
On verra comment tu suces quand j’te déboîterai la mâchoire
T’es juste une truie tu mérites ta place à l’abattoir
T’es juste un démon déguisé en femme j’veux te voir briser en larme
J’veux te voir rendre l’âme j’veux te voir retourner brûler dans les flammes

Poupée je t’aimais mais tu m’as trompé
Tu m’as trompé tu l’as pompé, tu es juste une sale pute
Une sale pute une sale pute une sale pute une sale pute

J’déteste les sales traînées comme Marjolaine
Les petites chiennes les chichiteuses les filles à problèmes
J’rêve de la pénétrer pour lui déchirer l’abdomen
Je t’emmènerai à l’hôtel je te ferai tourner dans ma villa romaine
Tu suces pour du liquide tu te casses à marrée basse
Pétasse tu mériterais seulement d’attraper le DAS
Le seul liquide que je t’ai donné c’est mon sperme
Si j’te casse un bras, considères qu’on s’est quitté en bons termes
J’t’aime j’ai la haine j’te souhaite tout les malheurs du monde
J’veux que tu sentes la chaleur d’une bombe j’veux plus jamais que tu me
trompes
J’étais trop fidèle (sale pute)
J’ai les nerfs en pelote (sale pute)
J’vais te mettre en cloque (sale pute)
Et t’avorter à l’Opinel

“Oh mais c’est de ta faute t’étais jamais là pour moi”

Oh je m’en bas les couilles c’était de la faute à qui
J’te collerai contre un radiateur en te chantant Tostaky
J’veux que tu pleures tous les soirs quand tu t’endors
Parce que t’es du même acabit que la pute qu’à ouvert la boite de pandore

J ai la haine j’rêve de te voir souffrir
J ai la haine j’rêve de te voir souffrir baby
J ai la haine j’rêve de te voir souffrir
J ai la haine j’rêve de te voir souffrir baby

  1. Oui lecteur, je sais, la démocratie c’est de la merde tout comme la scientologie, mais ça, c’est encore pire. []

2 Responses to “Christine Albanel est une sale pute”


Leave a Reply