Mélanges en l’honneur de Serge Schweitzer

Un énorme dossier en l’honneur de Serge Schweitzer, professeur d’économie atypique à l’université Aix-Marseille, qui s’est vu décerner le prix liberaux.org 2008.
Quelques petites citations du personnage (tirées de son fangroup Facebook) qui plairont sûrement à mon lectorat :

Selon W. Block, lisez son chapitre sur la prostitution, et voyez si il y a une grande différence entre la prostitution et le mariage, chacun donne à l’autre ce qui est prévu dans le contrat.

Les prostituées ont un rôle social majeur, elles mériteraient des décorations… elles sont plus utile que certaines profession que l’on décore de la légion d’honneur.

C’est une panique dans leur tête, comme des religieuses à un concert de Marylin Manson…

Ta mère quand elle t’as vu naître, elle s’est dit « mon dieu quel rendement décroissant » !

De toute façon, tu es là pour trouver un mari.

Ah oui : mes lecteurs apprécieront probablement la page 58 et la page 70.

31 Responses to “Mélanges en l’honneur de Serge Schweitzer”


  • Des libéralettes… sérieusement, je me demande où elles se cachent.
  • Ce mec fait même pas la différence entre liberté et libéralisme… pathétique.
  • Ouvre un livre, plutôt que d’afficher ton inculture crasse sur mon blog.
  • Huhu. Qui te dit que je ne lis pas de livres ? Ce ne sont surement pas les mêmes que les tiens c’est tout. Le libéralisme économique et la Liberté sont deux sujets complètement indépendants.
  • Non, ce ne sont pas “deux sujets complètement indépendants”. Je sais que ça complexe les totalitaires de ton espèce, mais tu ne peux pas changer le sens des mots en défiant toute logique.

    Quant à mon petit Blèh, sache que les libéralettes existent, et qu’en plus d’être intelligentes elles sont belles (car le libéralisme rend beau en plus d’agrandir les pénis et favoriser les orgasmes multiples).

  • Pour être plus précis, le respect des libertés individuelles n’est pas conditionné par le libéralisme économique. La liberté n’est réelle que si l’égalité l’est aussi et leur importance est égale. Les libertariens (et autres anarcho-capitalistes et ultra libéraux), comme certains communistes, choisissent la facilité en ne traitant qu’une partie de la problématique (liberté dans un cas, égalité dans l’autre), ce qui revient à ne rien traiter du tout.

    Moi, totalitaire ? Le libéralisme, c’est une forme de totalitarisme qui donne le pouvoir à ceux qui détiennent la propriété. C’est justement parce que je ne suis pas totalitaire que je le rejette comme je rejette le fascisme ou le communisme implémenté sous la forme de capitalisme d’état.

    J’ajouterai que bien souvent, le libéralisme ne se sert de l’argument de la liberté que comme un alibi pour faire passer des idées bien moins nobles (http://www.marianne2.fr/Le-neo-liberalisme,-ou-la-politique-du-catimini_a86944.html), n’hésitant pas lorsque l’occasion se présente à s’allier avec d’autres courants qui n’ont rien à voire avec la liberté (les libéraux d’avant-guerre ont soutenu mussolini et hitler…).

  • La liberté n’est réelle que si l’égalité l’est aussi et leur importance est égale. ça ne veut rien dire

    Le libéralisme, c’est une forme de totalitarisme qui donne le pouvoir à ceux qui détiennent la propriété. ??? Qu’est-ce que c’est que cette novlangue ? Le pouvoir, c’est forcer quelqu’un, comment je force quelqu’un avec ma propriété ? A moins que tu veuille dire que n’importe qui devrait avoir le droit d’entrer dans mon appartement, et aussi de se servir dans mon frigo ?

    Pas compris quelles étaient les idées “bien moins nobles” dans ton article. Le libéralisme ne s’est jamais caché de vouloir “démanteler” les services publics et réduire les investissements étatoïdes.

    Quant aux libéraux d’avant-guerre, permet moi de te demander des sources, car c’est totalement faux. Les libéraux ont été historiquement contre l’esclavage, pour l’autorisation des syndicats (contre l’avis des socialistes, rigolo non ?), et contre toutes les guerres.

    Par contre, les communistes français ont soutenu Hitler (dont la politique économique et religieuse était très similaire), jusqu’à ce qu’il les trahissent, puis Lénine, Mao et Staline même en sachant toutes les horreurs qui se passaient là-bas.

  • Nawak.

    §1 : apprend à lire le français, là je peux rien pour toi.

    §2 : avec le libéralisme, l’organisation de la société se exclusivement fait autour du capital et de la propriété. Ceux qui détiennent le capital détiennent donc le pouvoir. Ils sont les seuls à pouvoir prendre les décisions importantes dont dépend le fonctionnement de la société dans son ensemble. Ils sont les seuls à pouvoir fournir du travail aux autres. Ils peuvent se doter de milices privées, qui sont au moins aussi dangereuses que les polices militaires des dictatures (voir l’histoire des États-Unis avant l’arrivée de T. Roosevelt au pouvoir). Bref, c’est un système où les plus riches asservissent les plus pauvres et dans lequel les écarts de richesse tendent à se maintenir, indépendamment de toute notion d’égalité ou de mérite. D’une manière générale, les libéraux vouent un véritable culte à la propriété, allant jusqu’à inventer des concepts comme la propriété intellectuelle qui vont à l’encontre des libertés.

    §3 : Le type qui a rédigé ce texte non seulement reconnait explicitement vouloir démanteler les services publics, mais en plus il reconnait que c’est agir contre les intérêts de la population et donne une recette pour la manipuler, le tout avec une absence de considération pour autrui qui donne froid dans le dos. Après si tu ne vois pas ce qui manque de noblesse dans le fait de vouloir manipuler les gens pour les conduire à agir contre leurs propres intérêts, je ne peux rien pour toi.

    §4 : Ben voyons les libéraux c’est des bisounours…
    Bisounours 1 : Ludwig von Mises, théoricien de la pensée libertarienne, a soutenu le gouvernement fasciste Autrichien. Citation : “On ne peut nier que le fascisme et les mouvements similaires cherchant à mettre en place des dictatures sont remplis des meilleures intentions et que leur intervention a, pour l’instant, sauvé la civilisation européenne.”
    Bisounours 2 : Friedrich von Hayek, récompensé de la “U.S. Presidential Medal of Freedom”, a conseillé Pinochet. Il préférait une “dictature libérale à une absence de libéralisme dans un gouvernement démocratique”.
    Bisounours 3 : Bon celui-là il est pas facho mais il me fait bien rire : Hans-Hermann Hoppe, “anarcho”-capitaliste. Citation “Les riches sont en règle générale intelligents et industrieux, alors que les pauvres sont typiquement stupides ou paresseux, ou les deux à la fois.” LOL. C’est oublier qu’une grosse partie des riches ne le sont que parce qu’ils ont hérité à la base.
    Note que je ne dis pas que certains libéraux n’ont pas parfois raison sur certains points (du point de vue de la liberté ou de l’efficacité), mais ils ne se préoccupent pas de l’égalité et ont toujours une vision individualiste des choses, tournée vers eux-mêmes, couplée à un immense mépris pour le reste de l’humanité ainsi que pour l’environnement.

    §5 : Oui. Rien à redire.

  • Réponse, pankkake ?
  • §2 : « avec le libéralisme, l’organisation de la société se exclusivement fait autour du capital et de la propriété » : faux. Le libéralisme n’exclut pas les échanges non marchands, les dons, les associations volontaires etc.

    Ceux qui détiennent le capital ne peuvent faire qu’une chose pour conserver leurs places : continuer à satisfaire les besoins des consommateurs. Les capitalistes n’ont pas d’autre choix pour conserver leurs places sur l’échelle sociale. Le seul pouvoir qu’il détiennent c’est de satisfaire les goûts des consommateurs.

    « Ils sont les seuls à pouvoir fournir du travail aux autres » Je ne comprend pas l’intérêt de cette phrase. Les boulangés sont les seuls à pouvoir fournir du pain aux autres. Affirmer cela revient au même. Tant qu’il n’y a pas de monopole de la boulange, « ils [ne] sont [pas] les seuls à pouvoir prendre les décisions importantes. C’est pareil pour les capitalistes. Et puis qui sont-ils ces fameux « capitalistes » ? Le boucher? L’épicier? Le patron de la petite PME du coin ? La grande multinationale? Pourquoi l’un plus que l’autre ?

    Quant aux milices privées tu délires complètement… C’est vrai que dans notre sociale démocratie actuelle les pauvres sont très bien défendus par la police nationale (cf. banlieues etc.).

    Les seuls qui asservissent les plus pauvres ne sont pas les riches (ils n’en ont pas la capacités comme nous l’avons vu plus haut), mais les hommes d’Etat en les taxant fortement (TVA etc.). Oui une certaine quantité est redistribué, mais redistribuer 4 et prendre 5 ce n’est pas aider.

    « D’une manière générale, les libéraux vouent un véritable culte à la propriété, allant jusqu’à inventer des concepts comme la propriété intellectuelle qui vont à l’encontre des libertés. » Faux. Beaucoup de libéraux s’opposent justement à ce concept.

    §3 : Je n’ai pas lu le texte. Je suis d’accord avec le type s’il affirme vouloir démanteler les services publics. Mais je ne suis pas d’accord s’il affirme « que c’est agir contre les intérêts de la population ». C’est agir pour les intérêts de la population que de supprimer les monopoles. Et je ne connais aucune méthode pour « manipuler la population », à part le monopole (qui ne peut être que public, ou fruit des privilèges accordés par l’Etat). On ne peut pas manipuler en situation de concurrence.

    §4 : Tu connais mal les bisounours que tu cites. Tant pis. Mises à été obligé de fuir le fascisme en raison de ses origines juives. C’est pour cette raison qu’il c’est exilé au USA. Citer des auteurs complètement hors contexte historique et intellectuel ne fait que brouiller la vision que l’on peut avoir de leurs véritables pensées.
    « Dictature libérale » est dénué de sens. Dire que Hayek a conseillé Pinochet est habile pour décrédibiliser sa pensée. Les deux sont à peu prés équivalent politiquement car l’un a conseillé l’autre, donc Hayek est un dictateur. Et Hayek est libéral. Donc le libéralisme est une dictature. Fabuleux.

    « Mais ils ne se préoccupent pas de l’égalité et ont toujours une vision individualiste des choses, tournée vers eux-mêmes, couplée à un immense mépris pour le reste de l’humanité ainsi que pour l’environnement. »
    Tu confonds individualisme et égoïsme, comme beaucoup de gens. Et tu généralises facilement. Il n’y a aucun lien entre être libéral et « avoir du mépris pour l’humanité ». Au contraire. Les libéraux ont une grande confiance en l’homme et en sa capacité créatrice et innovatrice. Tout le contraire du mépris. Tu te trompes encore.
    Et pour l’environnement, c’est vrai que les libéraux jettent plus leurs canettes de coca sur le bord de la route que les autre… :S C’est idiot de dire ça.

  • Je n’ai jamais jeté la moindre saleté par terre, et d’ailleurs je déteste voir des choses jetées par terre, c’est dégoûtant (et je vis à Paris :().
  • “[…]
    Il n’y a aucun lien entre être libéral et « avoir du mépris pour l’humanité”

    Non, juste que les thèses libérales se cachent derrière des beaux principes (genre liberté etc) alors que le véritable but d’une bonne partie d’entre-eux est finalement de supprimer tout obstacle à leurs intérêts personnels et que l’État en est un.

    Il est intéressant de noter que le libéralisme est une idéologie particulièrement développée au sein de la bourgeoisie. C’est bien une preuve tangible que ce sont les intérêts personnels qui conduisent souvent à le défendre, tandis que le prétexte de liberté est une façade pour se donner bonne conscience.

    Encore une fois, tout n’est peut-être pas à jeter dans le libéralisme, mais une bonne partie des libéraux l’est.

    Bon en étant un peu plus gentil, peut-être une bonne partie des libéraux sont-ils simplement naïfs. Issus de famille aisée ou de la classe moyenne supérieure, ils n’ont pas réellement conscience d’une partie des vrais problèmes de la société et se focalisent donc sur le reste. Peut-être aussi croient-ils un peu trop en la bonté spontanée de l’être humain…
    “Le libéralisme n’exclut pas les échanges non marchands, les dons, les associations volontaires etc.” > faut arrêter de croire au père-noël hein, si il faut compter sur la générosité des gens pour résoudre les problèmes de l’humanité on est pas sortis.

    Sinon quand je parlais de l’environnement, c’était juste pour souligner que parmi les nombreuses raisons qui poussent les libéraux à vouloir tout dérèglementer, il y a le rêve de certains de pouvoir polluer tranquillement sans devoir se préoccuper du protocole de Kyoto ou autre règlementation anti-pollution.

    “Je n’ai pas lu le texte. Je suis d’accord avec le type s’il affirme vouloir démanteler les services publics. Mais je ne suis pas d’accord s’il affirme « que c’est agir contre les intérêts de la population ».” > en gros le type veut démanteler les services publics et donne des méthodes pour le faire sans que ça se voie, en employant diverses techniques de manipulation de l’opinion et en reconnaissant que si l’opinion était au courant elle désapprouverait avec raison. Un libéral tout ce qu’il y a de plus banal quoi.

    D’ailleurs avec cette manie de vouloir tout démanteler y compris l’éducation nationale, laissez moi vous poser une question : trouvez-vous vraiment que ce soit juste de ne pas donner le même accès à l’éducation à un enfant issu des classes moyennes ou basses qu’à un enfant issu de la bourgeoisie ? C’est à dire condamner presque à coup sûr les gens à rester toute leur vie dans la classe où ils sont nés, puisque l’éducation conditionne souvent l’accès à de meilleurs revenus. Tant qu’on y est, autant instaurer un système de castes.

    Enfin bon, je me doute que vous défendez le libéralisme par conviction, mais une part non-négligeable des libéraux le fait par intérêt, et il est naïf de croire que l’on peut défendre la liberté en oubliant l’égalité car elles sont inter-dépendantes. Vous faites pratiquement la même erreur que certains régimes se réclamant du communisme qui ont cru pouvoir défendre l’égalité sans la liberté.

  • Au vu de tes deux premiers paragraphes, tu n’as jamais rencontré de libéraux. Je te prierai de sortir des arguments et pas d’insulter des gens quand tu commente sur mon blog. Si tu veux être insultant, fait le sur ton propre espace.
    Sinon, tu es abonné à mes commentaires ou quoi ? Moi je suis alerté par mail, mais bref.
    Quant à l’éducation nationale, laisse moi rire : ce sont principalement les enfants des classes supérieures qui vont jusqu’en fac, et c’est bien les autres qui vont payer avec leur impôts l’éducation de gens plus riches qu’eux.
  • Zanko tu as éludé un bon nombre de passages de mon poste, et pas les moindres.
    Et tu ne comprends pas le reste.
    Tu fais ça par mauvaise foi? Ou par intérêt personnel? Je pense que tu luttes contre le libéralisme par intérêt personnel car tu aimes recevoir l’argent pris aux autres. Ton prétexte d'[égalité] est une façade pour te donner bonne conscience. Tu vois, je peux faire exactement la méme chose. Tu te contentes d’attaquer des individus que tu ne connais méme pas.

    Je ne te connais pas, mais si je dis ca c’est pour te montrer que les attaques comme ça, c’est facile à faire et ça ne fait rien avancer. Tu brasses de l’air. Tu n’apportes aucun argument. Les arguments que j’ai avancés dans mon poste précédent tu les a zappés.

    “Faut arrêter de croire au père noël hein, si il faut compter sur la générosité des gens pour résoudre les problèmes de l’humanité on est pas sortis. ”

    Je n’ai jamais dis ça, tu interprète mal. Je t’ai simplement montré que le liberalisme n’implique pas une organisation sociale “uniquement autour du capital et de la propriété”. On est encore moins sortis s’il faut compter sur les bonnes actions des hommes de l’Etat. Et encore une fois il n’a jamais été question de compter sur la générosité des gens pour résoudre les problèmes de l’humanité. Et le libéralisme n’a pas cette prétention.

    “Peut-être aussi croient-ils un peu trop en la bonté spontanée de l’être humain”
    J’ai parlé de capacité créatrice et pas de bonté spontané. Méme si je pense que la bonté et la générosité de l’être humain n’est pas un mythe (cf. Bile Gates, Waren Buffet, Tsunamis etc.). Si les hommes selon toi ne sont pas bons, il n’y a aucune raison de leurs donner à certain le monopole de la violence, et d’autres outils qui leurs permettent d’exprimer leurs mauvais penchants.

    “il y a le rêve de certains de pouvoir polluer tranquillement sans devoir se préoccuper du protocole de Kyoto ou autre réglementation anti-pollution.”
    Encore faux. Les libéraux défendent les droits de propriétés sur l’environnement. Donc l’interdiction de polluer le territoire d’un autre. Donc tu es dans l’erreur.

    “en employant diverses techniques de manipulation de l’opinion et en reconnaissant que si l’opinion était au courant elle désapprouverait avec raison. Un libéral tout ce qu’il y a de plus banal quoi.”
    Non un “libéral banal” pense que l’opinion se trompe quand elle désapprouve les privatisations. Encore une fois ça prouve que tu parles des libéraux sans les connaître.

    “Trouvez-vous vraiment que ce soit juste de ne pas donner le même accès à l’éducation à un enfant issu des classes moyennes ou basses qu’à un enfant issu de la bourgeoisie ? C’est à dire condamner presque à coup sûr les gens à rester toute leur vie dans la classe où ils sont nés, puisque l’éducation conditionne souvent l’accès à de meilleurs revenus. Tant qu’on y est, autant instaurer un système de castes.”
    Il y a une erreur dans ta question : Dans le système actuel, les enfants des “classes défavorisées” n’ont pas le méme accès à l’éducation que les autres. On voit bien les miracles des ZEP etc. en banlieue, les enfants des familles pauvres qui sortent de la sont presque condamné… La social démocratie empêche les plus pauvre de s’en sortir, en leurs faisant payé l’éducation des plus riches. Comme l’a fait remarquer Pankkake, la plupart des étudiants en master (université, payé par la collectivité, donc aussi par les pauvres)sont issus de familles riches. Trouves-tu ça juste?
    Les liberaux ont toujours été opposés au système de castes.
    Les liberaux défendent la liberté en partie par intérêt, parc que il est toujours plus plaisant d’être libre qu’esclave, mais aussi par altruisme, parce que la liberté bénéficie à tout les gens honnêtes.

    Je débat peu sur internet, mais c’est assez frustrant de voir comment les detracteurs peuvent volontairement mal interpreter les propos, et les arranger à leurs sauces, en évitant d’argumenter.

  • Tiens, à propos des tsunamis : il y a pas mal de pays ou les donations privées ont excédé les dons “publics”. Mais surtout… les États ont fait des promesses de dons, et jusqu’aux dernières nouvelles, les dons effectifs ont été largement inférieurs.

    @J-K: Je vois quand même avec plaisir qu’il te reste de l’énergie pour débattre, moi en ce moment, ça me fatigue. Si je peux convaincre quelqu’un qui me lit c’est cool, mais les “débats-combats”, bof.

  • @J-K Bon j’ai pas envie de répondre à tout, surtout qu’il est tard (tôt ?) et que tu n’avances pas d’arguments malgré que tu m’en fasses le reproche, mais juste le passage sur la “générosité” de Bill Gates ça m’a bien fait rire. Il n’y aucun mérite quand on a la fortune qu’il a et en plus il donne par intérêt uniquement (il va notamment jusqu’à fourguer des windows au passage…).

    À part ça je n’ai insulté personne, faut apprendre à lire (l’éducation nationale est là pour ça ^^). Et si elle ne marche pas suffisamment bien, c’est peut-être parce que notre système économique est quand même indéniablement plus libéral que social-démocrate et parce que les libéraux au pouvoir, que ce soit actuellement ou dans le passé, ont tout fait pour la détruire.

  • Euh quand à l’argument sur la propriété de l’environnement il est bidon. Ça veut dire que si j’en ai les moyens, je peux acheter un bout de la forêt amazonienne et le bousiller ? Super. Elle va faire long feu avec ça la forêt. Voilà pourquoi je n’aime pas cette manie de tout voire à travers la propriété.
  • “Les libéraux au pouvoir”.
    Au revoir, bouffon.
  • @Zanko : Tu es donc intellectuellement malhonnête. Tu ne réponds qu’à ce qui t’arrange (à pas grand chose d’ailleurs), en prétendant faussement que je n’apporte pas d’arguments (suffit de lire mon précédent poste pour voir que c’est faux).
    Quand tu aides les démunis ne le fais-tu pas par intérêt, égoïstement? Car cela flatte ton ego et que tu te sens charitable, ça améliore ton bien être spirituel et moral. C’est la méme chose pour Bill Gates. N’empêche qu’il est bien plus utile que n’importe qui. Peu de gens peuvent se vanter de tant aider les plus pauvres. Et s’il peut venir en aide au autres, c’est grâce au capitalisme qui lui a permis de prospérer.

    “Notre système économique est quand même indéniablement plus libéral que social-démocrate”
    Affirmer ça est aussi pertinent que de dire : notre système est bien plus communiste que social démocrate. Ca ne veut rien dire. Le plus probable est que tu ne saches pas se qu’est ni le libéralisme ni la sociale-démocratie.

    “tu n’avances pas d’arguments”
    …”quand à l’argument sur la propriété de l’environnement”
    Ne vois-tu pas une contradiction dans tes propos?
    Avec la propriété collective, méme si personne n’a les moyens, tout le monde peut bousiller et dé-forester, et c’est ce qui se passe.
    L’institution de droits de propriétés sur l’environnement ne prétend pas supprimer totalement la pollution, ce qui est impossible. Elle prétend la réduire de beaucoup, car la propriété induit la responsabilité.

    A ta place j’arrêterais d’écrire, à chaque ligne tu dis une bêtise.

  • Faire de la pub à un mec qui parle de contrat dans la prositution, franchement, ça ne m’étonne pas de ta part finalement, mais c’est bien dommage de valider ce genre de connerie.

    En fait je venais sur ce site comme ça, pour voir. Un peu comme on tombe sur une daube de TF1 en allumant la télé. J’arrive donc ici après être passé par ta page wikipedia (suite à un périple commençant à musicbrainz.org, userid=141250), celle-là même où tu expliques ton regrettable pseudonyme.

    Je déplore ton apologie de la pornographie et espère ne pas te croiser un jour.

    Je me risque à supposer que tu admires l’absence de tabou sexuel au Japon, que tu approuves le tourisme sexuel, que tu trouves que la pornographie montrant des viols, c’est bien comme exutoire aux frustrations sexuelles des pauvres hommes, et j’en passe. Bien sûr oh la la, *au nom des libertés*, entendons-nous bien. C’est bien la liberté, quand on est du bon côté.

    Laisse-moi te dire que je trouve vraiment dommage qu’il y ait des gens comme toi (un paquet hélas). Ça pue la mort.

    Tristan 2000.

  • Et moi quand je vois des gens comme toi, je me dis qu’il faut que je m’achète une arme, car je n’ai pas envie de finir dans un camp de « rééducation » comme tu dois en rêver.
    Ce qui me fait marrer avec les petites bites comme toi, c’est que vous avez toujours un avis idiot mais surtout à part dire que les gens qui sont différents c’est mal, vous ne sentez jamais le moindre besoin de justifier vos désirs de purification, que ce soit du côté moral, ou utilitariste (je pense que les deux sont nécessaires, par ailleurs).
  • Justifier ? bien sûr que j’accepte de justifier mon avis.
    Je ne vois pas pourquoi pas. J’ai pas de problème avec ce que je pense.

    Pour la morale oui, pour l’égalité, pour la justice. Je parle bien sûr de l’inégalité hommes / femmes et de la violence qui est faite à ces dernières.

    Car je considère que la pornographie, non seulement entraîne une mentalité de violence envers les femmes, mais également EST en elle-même, une violence faite contre les femmes.

    Ne me sors pas la minorité de films gays ou SM avec dominance femme ou que sais-je encore.

    La pornographie est le fruit d’un mode de vie (mondial, humain) dans lequel la femme est un objet sexuel pour l’homme.
    Globalement, dans le monde, une femme sur trois s’est fait violée.

    De même tu pourrais me parler des hommes violés mais là encore, plus de 90% des personnes violées sont des femmes, et 99% des violeurs sont des hommes.

    C’est toujours les mêmes rapports on dirait (prostitution, pornographie, viol). Il y a toujours quelqu’un pour sortir des contre exemples non-significatifs pour prétendre à la réciprocité, la légitimité ou le consentement.

    De même, on parle des procès bidons avec des fausses accusations mais c’est marginal et le nombre de viols sans procès est, lui, énorme de plusieurs faits. Surtout parce que la preuve est impossible à fournir dans presque tous les cas.

    C’est hyper dur, pour toutes celles qui ont eu le courage de porter plainte quand même, de voir leur plainte classée sans suite (par contre on a retrouvé le mec qui a tiré le scooter de sarkozy-fils). Sachant qu’on n’a même pas le droit, du coup, de casser la gueule, d’afficher son crime en grosse lettres sur sa maison, de castrer à mort … le criminel. C’est la loi, c’est normal, rien n’est prouvé, on ferme.

    Je ne dis pas que la pornographie entraîne les viols mais qu’elle existe pour la même raison.
    Bien que ses effets néfastes soit moins visibles (surtout pour toi), cela témoigne du même mépris.
    Je trouve ça autant critiquable et donc, je critique autant.

    Et puis merde (étron d’arbre), j’écris des kilomètres de connerires, je radote. En plus j’ai fait les questions-réponses directement.

    Juste deux trux pour finir :

    1. Je ne suis pas étonné que cela te paraisse idiot.

    2. À mon avis, aucune chance que qui que ce soit ne change, y compris dans des camps de rééducation.

    TRISTANVS.

  • Un commentaire si long, je lis jamais en plus.

    Sinon merci d’avoir laissé mes messages, Il y a beaucoup de blogueur qui suppriment les commentaires contradictoires.

    Je me souviens d’un blog en particulier, un vrai enfoiré. Frog-dissident ou je sais plus quoi, écrit en français et ricain … ça y est j’ai retrouvé après deux heures http://www.google.com/search?hl=en&client=opera&rls=en&hs=1S5&q=blog+frog+dissident+bilingual+bilingue+faq+french+fran%C3%A7ais+anglais+english+america&btnG=Search
    Un monstre de mauvaise fois qui dit des âneries sur des trux qu’il ne connaît pas et qui supprime mes commentaires quand je lui explique calmement où il se trompe.

  • Je n’ai jamais compris cet esprit de comptage. Pour toi, si il y avait autant d’hommes violés que de femmes violés, ça serait cool ? Tu vas me dire que non, mais alors pourquoi tant développer sur ça, alors que ça n’a aucune valeur dans cette discussion ?

    Quant au parallèle “pornographie” et “femme violée”, il est honteusement malhonnête et tu fais une pétition de principe en affirmant que cela conduit à de la violence envers les femmes.
    La pornographie fait zéro victime. Et je dirai même qu’elle en évite. Là encore, les tenants de l’interdiction (qui de façon intéressante réunit à la fois les grenouilles de bénitier et les féministes frigides) de tout et n’importe-quoi sont à la fois des criminels (interdictions envers tout un tas de gens qui n’ont rien demandé) et des complices (si la pornographie c’est interdit, pourquoi se faire chier, autant violer direct).

    Le fait de citer Sarkozy me confirme dans mon idée que tu as un esprit maladif et embourbé ; tu vis dans l’instant et dans l’émotion sans être capable du moindre recul.

    Le plus beau, c’est quand même que tu t’indignes qu’on ne puisse pas condamner (ou pire) quelqu’un pour viol sans preuves. Outreau, ça ne te dit rien ? Et si seulement c’était le seul exemple… l’accusation de viol ou harcèlement sexuel est une source d’argent facile.

    Pour en revenir à Serge Schweitzer, il ne fait pas l’erreur des féministes hystériques qui est de penser que les femmes et les hommes ont des besoins et des comportements strictement identiques.

  • Je ne suis pas une femme et pourtant je ne trouve pas que la pornographie ou la prostitution soit justifiée.

    Oui, Outreau, c’est ce que je disais. Quand deux grosses affaires comme Outreau font la une des journaux pendant des mois et que tout le monde s’en sort finalement, sais-tu combien de plaintes graves et réelles ont été classées ?

    Mais c’est justement à cause de ce possible problème que les plaintes ont si peu d’espoir. Et là, il n’y a rien à faire, c’est comme ça.

    Citer Sarkozy, c’est une manière simple et facile de montrer la différence énorme de traitement dont peut bénéficier une plainte.

    Tu m’as mal lu, je n’ai pas dit que la pornographie entraînait la violence, justement. C’EST une violence.

    Aucune victime ? Dans un premier temps, comme dans la prostitution, je te rappelle que les actrices ne sont pas toutes volontaires (cf. Fantine, Victor Hugo).
    Dans un deuxième temps, l’image de l’ensemble des femmes est bafouée (cf. ton pseudonyme) et le respect qui leur est dû, en tant qu’égale de l’homme, est fortement amoindri, proportionnellement au nombre de fans du porno.
    Ces personnes peuvent d’ailleurs être tout à fait sortables et prévenants envers les femmes, en façade, mais hypocrites et bourrés d’arrière-pensées libidineuses. Cela me semble plutôt négatif. Mais il y a aussi le gros des troupes qui ne se gène pas avec ses remarques, blagues ou comportements insultants.

    ”Pornographie interdite ⇒ viol”. Je n’ai pas dit le contraire. Je suis désabusé puisque les gens comme toi font majorité. Je suis même complètement d’accord avec toi dans le sens où les violeurs apprécient forcément la pornographie. En plus ils en reproduisent les scènes.

    Sur les nombres. Je ne dis pas que ça serait cool et ça n’arrivera pas. Je dis simplement que la pornographie va bien là-dedans, c’est unilatéral. Sexiste, si tu veux.

    En gros les violences faites aux hommes sont tout autant faites aux femmes. Mais les femmes ont l’exclusivité des violences sexuelles. Je trouve que la pornographie en fait partie (j’ai pas dit ”y participe”, j’ai dit ”en fait partie”).

    Je comprends tout à fait tes réactions car tu es finalement très conformiste.

    Que penses-tu des films de viols ou apparentés (cf. ton pseudonyme) ?
    Ah oui c’est vrai, tu penses qu’en voyant ça, on évite les passages à l’acte …

    As-tu remarqué comme j’aimais bien répondre quasiment à ta place ?

    C’est assez moisi mais je compte pas non plus m’attarder trop longtemps chez toi.

    C’est un ”débat” ou chacun de nous est convaincu de son point de vue et trouve celui de l’autre complètement pourrave.

    Mais il n’y a rien qui me révolte plus. Je pense toujours aux victimes de viols. J’ai une liste de meurtres potentiels. Les violeurs impunis sont insupportables. On ne peux pas non pus divulguer leur identité parce que n’importe qui peut dire n’importe quoi et que ça n’a donc pas de valeur. C’est ça l’horreur, l’abîme immense qui sépare la simplicité du crime répété de la quasi impossibilité d’infliger la moindre sanction.
    La peine de mort n’y changerai rien à cause des erreurs possibles et de la même impossibilité d’établir les faits devant une cour.

    Bien que je fasse partie d’une minorité et que je n’ai aucun espoir que rien ne change, je pense qu’il est important que nous (les quelques-uns) exprimions notre avis, pour casser cette uniformité. Pour montrer qu’il y a autre chose sur le net et dans la vie. Merci de m’avoir donné cette tribune et ”salut gâteau2000” (ça c’est un pseudo plus sympa quand même).

    Pour revenir (et terminer là-dessus) au porno.

    Verrais-tu un quelconque inconvénient ou une quelconque gène à expliquer ton pseudonyme à ta mère, à ta femme, à ta fille ?

    Si oui, ne trouves-tu pas dommage de ne pas pouvoir assumer tout ce que tu es, en toutes circonstance, avec tes proches ?

    Enfin c’est encore une question bidon pour toi.

    Bon.

  • Je ne comprends pas ta référence à “les actrices ne sont pas toutes volontaires”. Tu cites de la fiction ?

    Enfin, c’est encore un argument irrecevable, qu’il y ait ou qu’il n’y ait pas d’actrices volontaires ne change rien à la nature de la pornographie. Sinon, il faudrait interdire de manger sous prétexte qu’il y a des gens qui volent des pommes.

    Je ne comprends pas non plus pourquoi la pornographie est une violence faite aux femmes. Qui es-tu pour parler à la place des participants, tous volontaires ?

    Pour regarder des genres parmi les plus extrêmes, j’ai rarement vu autant de respect pour les femmes (mes préférés, les gens de kink.com). Les interviews avant et après la scène montrent par ailleurs qu’elles sont plus que volontaires (et je doute que ce soit joué, car on ne peut pas vraiment dire que les actrices pornos soient de bonnes actrices tout court).

    C’est bien l’erreur des féministes que de vouloir mettre toutes les femmes dans le même moule, ou penser que l’acte sexuel doit là encore satisfaire leurs fantasmes d’égalité.

    Je n’ai d’ailleurs jamais regardé de films de viols mais pour toi mon pseudonyme (pour les lecteurs un peu bêtes, référence au bukkake) y ferait référence ?

    Je ne vois pas non plus pourquoi je devrais expliquer mon pseudonyme au monde entier. Les gens parfaits n’existent pas, nous avons tous un « jardin secret ». L’inhiber c’est, à mon avis, à la fois malsain et dangereux.

    Et tu es définitivement un mec dangereux, à vouloir exécuter des gens sur simple accusation.

  • “simple accusation” ? Je te parle de cas avérés. Avec une femme sur trois, tu dois en connaître toi aussi, normalement.

    De toutes façons, j’ai déjà dis tout ce que j’avais à dire.

    Si tu as rarement vu plus de respect pour les femmes que dans un film porno des plus extrêmes … Je crois que la messe est dite.

  • Quand on a pas de preuves, c’est une simple accusation, et toi tu te désoles bien qu’on ne puisse pas taper sur quelqu’un (car il s’agit bien d’un besoin de violence qui est en toi plus qu’un besoin de justice) sans preuves. Assume.

    Oui, ils sont même plus respectueux que toi envers les femmes – ils n’essaient pas de les mettre toutes dans le même moule et les faire passer pour des victimes permanentes.

  • Ha ha.
    Quand une chiure de pigeon te tombe sur la tronche, tu as besoin de preuve pour en être sûr toi ?
    Je ne me désolé pas que l’on ne puisse pas taper sur quelqu’un sans preuve banane. Je me désole qu’on ne puisse pas avoir de preuve pour lui taper dessus. T’as compris là ?

    ”Oui, les films pornos les plus extrêmes [montrant certainement des viols et autres situations respectueuses] sont plus respectueux envers les femmes que toi, qui les mets toutes dans le même moule de victimes permanentes”.

    Pas mal, alors là c’est pas mal.
    Qu’est-ce que je suis un vrai salop alors !
    Mais alors les Film pornos extrêmes sont donc fait pour les femmes et les féministes sont anti-femmes.

    Heureusement que tu es là pour tout nous expliquer quand même.

  • Mais alors les Film pornos extrêmes sont donc fait pour les femmes
    En général, non.

    et les féministes sont anti-femmes.
    En général, oui.

  • J’aime cette discussion entre la masse prolétarienne et le noble libéral. Vive le royaume français!

Leave a Reply