Minidoux : premiers signes cliniques

Ventes en baisse, et Dell affiche son intention de proposer Windows XP après la date de fin officielle de Microsoft.
On devrait voir dans quelques jours à quel point Microsoft est désespéré dans son achat de Yahoo!. Si jamais les actionnaires de Yahoo! étaient assez bêtes pour accepter, il y a deux possibilités : ils ne touchent pas à Yahoo! et Yahoo! finira par absorber Microsoft, ou ils y touchent, et ce sera un échec lamentable de plus (et ce serait bien dommage pour les internautes).
Bill Gates, de son côté, nous gratifie d’une perle qui rendent presque le “640ko de mémoire seront suffisants pour tout le monde” insignifiant : il a dit “l’open-source crée une licence qui empêche d’améliorer le logiciel” ou encore affirmant qu’on ne peut pas vendre un logiciel libre.
Mon dieu, c’est dingue de voir comment ce type est largué. Ses opinions socialistes en sont encore moins étonnantes.
A côté de ça, on voit une étude qui affirme que l’open-source prend 60 milliards de dollars par an au marché du logiciel propriétaire traditionnel. Il serait temps de se réveiller, les gars.

Mise à jour : Le rachat de Yahoo! en danger au vu des résultats financiers en baisse (-6%, et -24% pour Windows) de Microsoft. Qu’est-ce que je vous disais ?

Seconde mise à jour : Microsoft rentre la (petite) queue entre les jambes ; il n’achètera pas Yahoo!.

13 Responses to “Minidoux : premiers signes cliniques”


  • >”Mon dieu, c’est dingue de voir comment ce type est largué. Ses >opinions socialistes en sont encore moins étonnantes.”

    Quelles opinions socialistes ? Billou est un gros capitaliste à ma connaissance. Et s’il avait des opinions socialistes, ça signifierait qu’il serait un peu moins largué qu’il ne l’est en réalité.

  • La stupidité des opinions politiques, leur conformisme et surtout le manque de curiosité (ce qui est un comble) de la part des geeks français m’étonnera toujours.
  • D’abord je ne suis pas un geek, ensuite les geeks français ne sont pas plus “conformistes” que d’autres (suffit de voir tous ces geeks américains qui soutiennent Ron Paul, soi-disant pour des raisons de liberté [sic]). De plus, le conformisme c’est la droite, pas la gauche (au passage l’idée de logiciel libre est plutôt de gauche). Et je n’ai pas dit que j’étais socialiste.

    Sinon j’aimerais bien voir la source selon laquelle Billou a des opinions socialistes (ce qui serait idéologiquement contraire à toutes les pratiques de MS).

  • Le logiciel libre est hors politique ! Toujours foutre de la politique partout … mais laissez nous en paix, la politique par définition n’a rien à voir avec les logiciel, alors pourquoi vouloir en mettre partout ? Genre ce sont des hommes politique qui codent ?
  • Les pratiques de Microsoft n’ont pas grand-chose à voir avec la politique, de même que faire caca par terre, c’est nul, mais ça n’a pas grand-chose à voir avec la politique. Je ne vois pas ce que c’est d’être un “gros capitaliste”, ceci dit.

    Sur Bill Gates, voir et .

  • De plus, le conformisme c’est la droite, pas la gauche

    Ridicule

  • Marrant comment on peut lancer des trolls à coup de petites phrases, quand même :).
  • La droite correspond au conservatisme, la gauche au progressisme. Par définition, la conservatisme c’est vouloir que les choses restent comme elles sont alors que le progressisme a pour but de s’opposer à l’ordre établi pour tenter d’améliorer la société. Il est donc très clair que le conformisme (à l’ordre établi, aux valeurs de la société etc) se trouve politiquement à droite, non à gauche.

    Par “gros capitaliste” je soulignais le fait que Bill Gates, de par sa course effrénée à l’accumulation du capital le plus important possible quitte à ignorer l’éthique, pousse le capitalisme à son paroxysme.

    Les pratiques de Microsoft sont induites par l’idéologie capitaliste et les perversions qu’elle fait subir à la société. Le capitalisme étant opposé au socialisme, si Billou était socialiste, ce serait contraire aux pratiques de Microsoft. Ceci dit il ne semble pas être socialiste mais juste se la jouer philanthrope, ce qui est facile quand on a autant de fric que lui…

    Quand au logiciel libre, c’est un sujet indéniablement politique/philosophique/idéologique (cf Stallman & co). Il est progressiste, puisqu’il cherche à modifier l’ordre établi pour améliorer la société. De plus il défend la liberté, valeur traditionnellement de gauche (même si parfois laissée de côté par certaines idéologies). Il est donc clair qu’idéologiquement, le logiciel libre se situe plutôt à gauche.

  • §1 : Pour moi, le conformisme c’est répéter ce que racontent les politocards et les journaleux, et c’est ce que tu fais très bien.

    Nous n’avons pas la même définition de ce mot. De plus, je considère la droite et la gauche comme des conservateurs, et moi comme progressiste :).

    §2 : Je t’invite à lire le commentaire qui parle justement de ça dans un des liens que j’ai mis plus haut (Samizdata).

    §3 : Le capitalisme n’est pas une idéologie, donc je ne comprends pas.

    Et sa philanthropie n’est pas son socialisme – voir les liens que tu n’as visiblement pas lu. Le seul truc que la philanthropie et le socialisme ont en commun, c’est que ça donne bonne conscience, la seconde voie demandant beaucoup moins d’efforts, c’est malheureusement la plus souvent suivie.

    §4 : Pardon mais looooooooooooooooooooooooool.

    Stallman est peut-être “à gauche” mais il est a des années lumières de toute gauche française, et n’est franchement pas le genre à tout politiser. Ses collègues l’étant encore moins.

  • 1)Tout dépend de la façon de voire les choses. La gauche est, par définition, progressiste. Je considère comme étant “de gauche” ce qui est progressiste et lorsqu’un conservateur se réclame de la gauche, je ne le considère pas pour autant comme étant de gauche. Bref, cela dépend de si l’on part de la définition pour déterminer ce qui est de gauche ou si, comme tu sembles le faire, on définit la gauche en fonction de ceux qui s’en réclament.

    2)La flemme.

    3)C’est vrai, mais tu joues sur les mots. Par idéologie capitaliste j’entends ici “ramassage du plus de pognon possible, agissement par pur intérêt personnel, avoir une vision du monde qui ramène tout au capital et au profit etc”. Par nature, le modèle capitaliste tend à générer ce type d’attitude, que par conséquent j’appelle idéologie capitaliste.

    4)Je ne parlais pas de Stallman comme étant de gauche, je disais juste que Stallman (et la FSF) disent du logiciel libre que c’est un sujet politique (en réponse au post de FoX, qui disait que le libre n’a rien à voir avec la politique).

    Bon et j’ai la flemme d’argumenter plus, visiblement je ne te ferai pas changer d’avis de toute façon et puis dans le fond je m’en tape ^^.

  • goatsed *__*

    Concernant l’article, à mon très humble avis, en pensant que Microsoft est dans le caca, tu rêves, pankkake.

  • L’idéologie capitaliste est donc bien truc inventé de toute pièce.

    Microsoft a l’économie d’un pays pétrolier (ce qui peut être une malédiction) : plein d’argent à ne plus savoir qu’en faire sans avoir aucun mérite. Alors, oui, maintenant ça va bien, mais attention à la chute.

  • Ah oui, un truc qui risque de te faire rigoler, c’est que je t’imagine (totalement involontairement) d’apparence androgyne, avec de longs cheveux blonds. Alors que je sais pertinemment que tu es plutôt du genre geek-à-lunettes.

Leave a Reply