Le marchand de sable est un enculé

J’ai fait des rêves sensiblement identiques à la suite aujourd’hui (oui je suis malade et crevé1, j’ai dormi par intermittences mais sans toucher d’assurance chômage).

En fait, je rêvais et j’étais dans une situation floue, indescriptible et désagréable ; je me dis « merde je suis en train de rêver et c’est nul, il faut que je me réveille ! ». Et en fait, après une longue lutte extrêmement pénible, je rêve que je me réveille ; l’image devient moins floue mais je me rends compte que je rêve encore. J’enclenche pour la seconde fois la procédure et je me réveille pour de bon, j’ai une fenêtre à côté de moi et l’image est claire. Je m’assoupis tranquillement. Sauf qu’en fait, je rêvais toujours. Le réveil m’a donc fait un énorme choc.

Note : le titre de cet article est uniquement là pour Google, ou presque.

  1. J’ai réussi à ne pas me réveiller ce matin malgré mon réveil situé à trente centimètres, sonnant et vibrant (tout un tas de fréquences sonores désagréables, donc) []

Officialisation

Ceci est le premier post ouvert au public de ce blog. Un peu plus tôt que prévu, d’ailleurs rien n’est fait, vous voyez ici un thème par défaut qui ne correspond pas à ce que je veux (information subsidiaire : je ne sais vraiment pas ce que je veux, ce qui est mon gros problème actuel).
Les archives de l’ancien blog sont en cours de finalisation, vous les verrez apparaître dans quelques jours sur archives.headfucking.net. Parce que le droit à l’oubli, c’est nul !